12.17.2014

Florin

© Karine Garbarini

Un mercredi soir 20h 3° en vélo
Je rencontre Florin en petit pull qui me demande 1euros pour acheter du pétrole, ils ont pas de chauffage dans la caravane. On discute, très bien même, il a du feutre sur les mains. 
"Au revoir Florin, je ne t'oublierai pas!"


1 semaine plus tard, 18h30 8° peut être
Près du métro je donne mes pièces à Vidacio, je lui demande "tu connais Florin?" 
Il m'appelle sa fille, c'est son petit frère. "Florin !" 
Toute la famille débarque, que ce passe-t-il, qu'est ce que je veux? 
Florin et son sourire me rejoignent. Ils ont des petits paquets de fraise tagada.
"Comment tu vas? Tu te souviens?" 

Nous discutons un peu, "Ah j'ai déjà donné à ton père" et toute à mon aise je sors "Ce sac que j'ai là c'est pour mon père c'est son anniversaire."
Immédiatement, comme si tous avaient entendu ce mot magique, chacun me propose son petit paquet de bonbons, 
"Tiens, c'est pour ton père!"
"Euh.. mais.. regarde, j'ai déjà pour lui"
"Sisi, c'est pour son anniversaire !"
"Euh.. bon d'accord, je prends le tien Florin"

Nous nous sommes quittés sans se dire au revoir, avec de simples sourires.
Et moi marchant dans le noir, j'avais le coeur qui faisait briller mes yeux.

"Où est donc leur caravane?" pensais-je..

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire